Configuration de LXD sur Ubuntu 16.04

Aperçu

Duration: 0:01

[note type=“positive”]
Switch language: FR | EN
[/note]

LXD est un hyperviseur de conteneur fournissant une API ReST pour gérer les conteneurs LXC.

Il permet d’utiliser des conteneurs et de gérer des ressources connexes, comme les volumes de stockage et les réseaux.

Ce tutoriel montrera comment installer et configurer LXD sur Ubuntu 16.04 (Xenial Xerus), comment lancer un conteneur et y accéder.

Pré-requis

Le tutoriel nécessite une installation d’Ubuntu 16.04 (version de Bureau ou Serveur), avec un accès à Internet. Cela peut être une machine physique ou une machine virtuelle.

Installer LXD

Duration: 0:04

Si vous utilisez une installation d’Ubuntu Server 16.04, LXD est déjà installé sur votre système.

Sur les installations bureautiques, il doit être installé manuellement. Ouvrez un terminal et exécutez les commandes suivantes pour installer LXD :

sudo apt update

suivi de :

sudo apt install lxd

Ajouter votre utilisateur au groupe LXD

Pour permettre à votre utilisateur d’accéder localement au démon LXD, il doit faire partie du groupe lxd.

Pour ce faire, exécutez :

sudo adduser <USER> lxd

<USER> est votre nom d’utilisateur.

Le nouveau groupe sera effectif à la prochaine session de connexion, pour l’appliquer au shell actuel, exécutez :

newgrp lxd

Installer les outils ZFS

Pour ce tutoriel, nous configurerons LXD en utilisant le back-end de stockage ZFS.

Le système de fichiers ZFS fournit une fonctionnalité de copie-sur-écriture et permet d’utiliser des fonctionnalités avancées de LXD, comme les quotas de disques par conteneur, les snapshots et restaurations instantanés, la migration optimisée (envoi/réception) et la création instantanée de conteneurs à partir d’une image.

Pour installer les outils ZFS, exécutez simplement :

sudo apt install zfsutils-linux

Paramétrage de LXD

Duration: 0:04

Nous pouvons maintenant procéder au paramétrage du démon LXD.

Pour le faire, exécutez :

sudo lxd init

qui pose une série de questions sur la façon de configurer le démon.

Nous pouvons simplement sélectionner la réponse par défaut (en appuyant sur Entrée) pour la plupart d’entre elles. Vous pouvez choisir la taille du périphérique de boucle pour le pool ZFS en fonction de votre espace disque disponible.

Dans le cadre de la configuration d’initialisation de LXD, le réseau peut également être configuré, de sorte que les conteneurs créés puissent être consultés depuis l’hôte.

Alors, choisissons Yes à la première question, afin de créer un pont réseau :

Acceptez le nom par défaut pour le pont lxdbr0:

Configurez la mise en réseau IPv4 pour le pont en sélectionnant Yes :

Le configurateur vous demandera quelques détails sur la configuration du réseau IPv4, en particulier:

  • l’adresse
  • le CIDR
  • la plage d’adresse pour le DHCP
  • nombre maximum de clients DHCP

Nous pouvons accepter les réponses par défaut pour ces questions également.

Finallement, répondre Yes à la question à propos du NAT sur le réseau :

Une configuration similaire est disponible pour les réseaux IPv6, mais nous pouvons l’ignorer et choisir de ne pas configurer IPv6.

C’est fini ! LXD est maintenant configuré et prêt à être utilisé.

Lancer un conteneur

Duration: 0:02

Il est maintenant temps d’utiliser LXD.

Tout d’abord, veillons à ce que le client puisse se connecter au démon, en exécutant :

lxc list

Le résultat devrait être similaire à :

Generating a client certificate. This may take a minute...
If this is your first time using LXD, you should also run: sudo lxd init
To start your first container, try: lxc launch ubuntu:16.04

+------+-------+------+------+------+-----------+
| NAME | STATE | IPV4 | IPV6 | TYPE | SNAPSHOTS |
+------+-------+------+------+------+-----------+

qui montre qu’il n’y a pas de conteneur en cours d’exécution.

Lançons maintenant notre premier conteneur :

lxc launch ubuntu:16.04

Le résultat devrait ressembler à ceci :

Creating stirring-beagle
Starting stirring-beagle

Cela va télécharger l’image officielle Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) et l’utiliser comme système d’exploitation de notre conteneur.

Si un nom de conteneur n’est pas fourni (comme dans ce cas), un nom aléatoire sera généré.

Vérifions que notre conteneur est effectivement en cours d’exécution avec lxc list :

+-----------------+---------+-----------------------+------+------------+-----------+
|      NAME       |  STATE  |         IPV4          | IPV6 |    TYPE    | SNAPSHOTS |
+-----------------+---------+-----------------------+------+------------+-----------+
| stirring-beagle | RUNNING | 10.147.177.171 (eth0) |      | PERSISTENT | 0         |
+-----------------+---------+-----------------------+------+------------+-----------+

Nous pouvons exécuter des commandes dans le conteneur en utilisant lxc exec :

lxc exec stirring-beagle -- ls -la

ce qui exécutera la commande fournie en tant que root sur le conteneur ciblé :

total 7
drwx------  3 root root    5 Jun 29 11:29 .
drwxr-xr-x 22 root root   22 Jun 19 23:52 ..
-rw-r--r--  1 root root 3106 Oct 22  2015 .bashrc
-rw-r--r--  1 root root  148 Aug 17  2015 .profile
drwx------  2 root root    3 Jun 29 11:29 .ssh

L’accès au shell du conteneur peut être obtenu avec lxc exec stir-beagle /bin/bash

Notez que, puisque nous avons également configuré le réseau, le conteneur a une adresse IPv4 (comme indiqué par lxc list) et peut également être atteint via SSH depuis l’hôte. Ceci nécessitera d’importer au préalable une clé SSH dans le conteneur.

Une fois que vous n’avez plus besoin du conteneur, il peut être arrêté :

lxc stop stirring-beagle

et détruit :

lxc delete stirring-beagle

C’est tout !

Votre machine est maintenant configurée pour exécuter des conteneurs LXD.

LXD fournit beaucoup d’autres fonctionnalités et permet une grande flexibilité dans la configuration des conteneurs, dans la gestion des ressources et de leurs permissions d’accès.

Si vous désirez en savoir plus sur LXD et ses applications avancées, jetez un oeil sur les ressources suivantes :

De plus, si vous avez des questions ou avez besoin d’aide, vous pouvez trouver de l’aide directe ici :